Antilles musique

Aux Antilles, la musique comme la danse occupent une place importante dans la culture et les traditions.
C'est un mélange de sons et de rythmes français, anglais, espagnols et africains qui lui donnent sa richesse.

La musique se développe à partir du XVIIème, sur le même principe que la langue créole.

Métissage de musiques européenne et africaine, elle a produit sur fond de percussions différents styles à différentes époques.
Au temps de l'esclavage existaient les bamboulas, des transes collectives autour du Gwo-Ka, le tambour créole. Aujourd'hui, c'est tout naturellement que des festivals comme celui de Sainte Anne en juillet (festival du Gwo-ka) perpétuent cette tradition.

L'entre deux guerres a vu naître la biguine, influencée par le rythme des orchestres de jazz de la Nouvelle Orléans. Elle se danse de façon tonique ou lascive dans les bals.

Le Zouk est devenu aujourd'hui, depuis 1980, la musique antillaise par définition. A l'origine, le zouk désigne une fête populaire de campagne. Des groupes comme Zouk Machine, Malavoi et Kassav ont permis de faire connaître ce genre musical au monde entier.

Chaque année diverses manifestations musicales mettent la musique des Antilles à l'honneur.