Le Carnaval

Le carnaval est certainement la fête annuelle la plus connue et la plus animée.

Comme à la Martinique, à la Trinité, à Rio de Janeiro, ou à Nice, le carnaval connaît un grand succès à la Guadeloupe. Marquant à l'origine le début du carême catholique, cet "adieu à la chair" se déroule pendant les derniers jours "gras".

Chaque commune prépare la fête au rythme des tambours et de la danse, en élisant sa reine et sa mini reine pour les enfants, et c'est parmi elles que seront choisies celles du carnaval.

Il commence le dernier dimanche de l'Epiphanie par une véritable explosion de gaieté, et se termine par l'enterrement de Vaval, le mercredi des Cendres. Ce jour-là, diables et diablesses vêtus de blanc et de noir défilent dans les rues de Basse-Terre et de Pointe-à-Pitre, dansant et chantant au son des tam-tams les biguines du Grand Vidé. A la fin de la journée, l'effigie de Vaval appelée "Bois Bois", est brûlé dans un brouhaha indescriptible et jetée à la mer sous les cris et les lamentations de la foule. "Vaval mô, vaval mô (Carnaval est mort). Vaval pa quitté nou (Carnaval, ne nous quitte pas)".

Le carnaval connaît un dernier sursaut à la Mi Carême avec le grand défilé en rouge et noir dans les rues.

Durant toute la période du carnaval, des enfants déguisés vont traditionnellement aux carrefours partout dans l'île pour demander des bonbons et de l'argent aux voitures.